OPs Stalker de la TOP (2010 et 2011) - Debrief par un orga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OPs Stalker de la TOP (2010 et 2011) - Debrief par un orga

Message  Sadsax le Jeu 12 Mai - 16:50

Yop yop à tous !

Je ne sais pas si je me suis présenté ici, mais ayant été un peu en contact avec Resonance/Spetsnazer, il m'a dit que cela pourrait être interressant pour tout le monde que je poste un petit retour sur la mini OP (mini car sur 1 seul jour et pas forcément avec pour but de réunir énormément de monde) Stalker que nous avons organisé à la TOP le 1er Mai de cette année. Et comme nous avions fait quelque chose sur le même thème l'année passée (même si les fils du gameplay étaient différents) je me voyais mal ne parler que de celle de cette année.

Pour me présenter rapidement, je suis Sadsax de la ToP, association de Poitiers. Gros gros fan de Stalker (jeux comme livre, plus de mal avec le film étrangement) depuis la sortie de SoC; je me suis monté une tenue rapide presque dès la venue au monde du groupe Stalker de France Airsoft créé par Down et ai été pendant un temps actif dessus. Aujourd'hui j'y passe tout les jours mais y poste très peu, j'ai un peu de mal avec les "capuches ou gasmask obligatoires", dans la mesure ou je pense que ce n'est pas cela qui rend une tenue réussie ou non.

Enfin bon, ce post n'a pas pour but de rendre les feedback des joueurs ou de présenter les photos de la journée, mais plus de rendre compte des idées de jeu coté orga, des résultats en jeu et éventuellement de mon ressenti sur certains points. Cela donnera peut être des idées à certains; cela me permet personnellement de faire un retour sur ce que nous avons fait en 2 ans.

Ces parties ont eu pour organisateurs Azufel, Zoumba et moi même de la ToP pour l'édition 2010. Mouls de l'US79 s'est rajouté à cette équipe pour celle de 2011.

________________________________
2010 - Op Stalker TOP (1er Mai 2010)

Commençons donc par parler de ce que nous avions organisé le 1er Mai 2010 :

Tout partait d'une idée d'Azufel donc, qui avait pas mal accroché au jeu et, alors que la "mode Stalkersoft" se lançait tout juste cherchait du monde pour organiser une partie d'une journée sur des mécaniques de jeu assez simples. Cette partie n'était pas des plus aboutie, mais il en reste de très bons souvenirs de jeu, comme vosu allez le voir.

Au niveau des faction, nous étions parti sur une équipe de 8 militaires (dont Zoumba en orga immergé) qui seraient confrontés à 15 solitaires (dont moi en orga immergé). Et Azufel en marchand itinérant de la Zone.
Le but des militaires était, texto : Maintenir l'ordre.
En gros, pas vraiment d'objectifs en début de jeu.
Les solitaires avaient eux un but, et un seul : être le plus riche possible à la fin de la partie.

Dans un soucis de facilité d'accès, nous avions tablé sur des militaires en multicam (multicaca oui What a Face ), ce qui, il faut l'avouer n'est pas Stalker style. Celui des Stalker était aussi relativement permissif même si nous avons refroidis les full-CE et autre joyeusetés. A cette époque il s'agissait aussi de tâter le terrain afin de voir si les gens des associations voisines accrochaient ou non à l'univers.

On notera aussi que les artefacts avaient été remplacés par des bouteilles de NukaCola (fallout) qui avait pour cause différents effets pour cette partie, plus simples à mettre en oeuvre (effet inscrit sur l'étiquette de la bouteille).

Le début de partie s'est déroulée globalement de cette manière :
- départ des militaires sur le terrain afin qu'ils installent un checkpoint/base pour faciliter leur main-mise théorique sur la Zone.
- départ des solitaires un par un et dans des directions différentes avec une dotation de départ différente pour chacun (quelques billes, quelques billets, quelques matériels de soin et un certificat d'identité qui au final n'a servit à rien).
Un certain nombre de planques sur le terrain recelant de toute façon d'autres richesses.

L'idée de base pour était que les militaires contrôlent de façon régulière les papiers des solitaires afin d'isoler les fauteurs de troubles si besoin est. Les certificats n'étaient pas dérobable, mais cela n'a pas manqué pour autant... Après seulement plusieurs vingtaines de minutes, les solitaires comme les militaires demandaient que faire des papiers récupéré (pas faute de l'avoir répété au briefing). L'idée n'était de toute façon que peu aboutie, cela n'a pas changé grand chose à la journée.
le déroulement du jeu était donc assez simple en soi, Azufel confiait des missions à des solitaires afin qu'ils gagnent des sous; nous lancions des rumeurs sur le dos des plus riches ou des plus sociables afin de casser leurs routines et tout à relativement bien tourné.

Comme dit plusieurs fois, c'était assez simple, et je ne vois pas trop quoi de plus à dire au niveau du jeu.
Niveau constat post partie, je pense pouvoir affirmer que les papier d'identité n'étaient pas forcément bien mis en oeuvre, même s'ils n'avaient pas été dérobés.
Le jeu était simple sur la forme, mais au final sans fil directeur, et sans réel background si ce n'est celui que les joueurs se créaient eux mêmes. Nous avons eu des joueurs relativement bien roleplay (ou du moins qui ne tirent pas à vue) ce qui à permit à la journée de se passer de la meilleure façon possible à mon avis.

Pour ceux que cela interresse le lien des feedback est ici. certaines photos y sont aussi.

________________________________
2011 - OP Back to Red Forest (1er Mai 2011)

Parlons donc du premier Mai de cette année 2011 cette fois ci. L'autre partie datant d'il y a plus d'un an, ce n'est pas forcément très frais dans ma mémoire.

Si l'année dernière nous étions partis sur full-solitaires, cette fois ci ce n'était pas le principal axe de jeu. Nous avons préféré partir sur un conflit dans la Forêt Rouge entre un groupe bandit contre les militaires, avec quelques solitaires au milieu.

Nous avions prévu un maximum de 35 joueurs hors orgas (soit presque de 9 têtes par orgas, ce qui est beaucoup à mon gout).
Niveau dresscode, encore une fois les militaires étaient HS (pas des masses de russophiles dans la région... pourtant j'en deviens un) en multicam (je ne vous refais pas le coup du multicaca), urban voire urban digital.
Nous avons néanmoins été plus chiants concernant les solitaires et bandits. Une subtilité du jeu voulait que les bandits puissent se faire assez simplement passer pour des solitaires (pour peu qu'ils n'étaient pas des plus grillés au près des militaires), leur dresscode était le même, relativement permissif donc.

Nous sommes partis sur des mécaniques plus GN que la dernière fois, avec un passeport non dérobable sur lequel était inscrit un prenom russe au choix de chaque joueur pour toute la durée de la partie (prénom n'ayant rien à voir avec celui que vous portez tous jours). Le passeport garantissant théoriquement à lui seul l'identité du personnage, les règles voulant que seul le nom et le passeport garantisse l'identité, et non l'apparence; afin de permettre aux bandits d'être relativement vils et fourbes.

Les objectifs de chacun :
- militaires : identifier le chef des bandits afin de l'arrêter.
Il s'agissait tout d'abbord de réussir à l'identifier à l'aide plusieurs choses (ecoute radio, parabole audio en objet de jeu) puis de pouvoir prouver son implication dans le commandement des bandits (via un appareil photo que nous avions mis dans les mains des militaires au début du jeu), et enfin de l'arrêter.
Au début de la partie, dans la mesure ou ils ne pouvaient prouver quoi que ce soit concernant l'appartenance aux bandits de quiconque, il leur étaient compliqué de lancer les investigations en s'aidant des solitaires (des taupes en puissance).
Zoumba y était en tant qu'orga immergé.

- bandits : trouver le décodeur radio des militaires et récupérer les codes radio afin d'avoir un avantage sur la logistique de l'armée.
Objectifs assez basiques mais fourbes de notre part car à tirroir. En gros ils trouvaient l'appareil (un PSION d'il y a 20 ans), lequel n'était pas alimenté; à partir de là ils devaient trouver une pile (il y en avait quelques unes en jeu aux mains de différentes personnes); et à partir de là ils devaient se rendre compte qu'ils leur falait une carte mémoire externe. Le décodeur et la carte étaient aux mains de deux militaires qui avaient chacun pour but de garder l'oeil sur l'objet.
J'y étais en tant qu'orga immergé.

- solitaire : trouver l'artefact légendaire nommé "L'Espoir de Strelok".
Là, c'était un peu plus compliqué comme objectif principal car tout s'articulait autour d'une enquête axée sur des feuilles "rumeurs". Les "rumeurs" s'agissaient en fait de feuilles format A5 sur lesquelles étaient inscrites des messages de Stalkers qui racontaient telle ou telle chose avec presque toujours une information interressante à sortir du récit. (voici toutes les rumeurs que j'avais rédiger personnellement pour cette OP pour ceux qui veulent un peu de lecture : partie 1, partie 2 et partie 3. Il y a quelques références au livre par ci par là.)
Enfin bref, c'était assez complexe, et les solitaires avaient le plus souvent d'autres chats à fouetter que de s'arrêter pour lire toute cette paperasse. Je reviendrais la dessus à la fin de ce debrief de 2011.
Mouls était disponible pour les Solitaire (ainsi que les autres) en tant que scientifique. Il s'occupait d'analyser les artefacts trouvés par les joueurs ou était comme les autres orgas le centre de différentes petites missions.

Le jeu s'est plutôt bien déroulé à mon gout. Au début les bandits embrouillaient tout le monde (ou bien les gens faisaient genre d'être embrouillé à cause du roleplay) sans pour autant se commettre avec quiconque. On a donc eu une matinée très très calme avec des bandits qui essayer d'infiltrer la base militaire en tant que solitaires afin d'y trouver ce qu'ils cherchaient. Cela n'a rien donné, et au final, vers midi aucune des deux équipes n'avait avancé dans leur objectif.
C'était tout de même agréable comme matinée, de voir tout le monde s'appeller par son pseudo russe de la journée. Le canal radio était sublime par moment : "- Dmitri, je cherche Djorvik. Il est pas avec Boris ?" "- ... mais euh... C'est pas toi Boris justement ?". Laughing Mais les bandits s'y sont fait assez rapidement.
Du coup nous avons du lancer quelques hostilités afin que la situation s'envenime bien comme il faut. Si tout le monde était méfiant avant midi, l'après midi fut un cauchemar pour la confiance avec des solitaire aussi fourbes que les bandits.

Nous avions à la base prévus quelques missions annexes assez simples pouvant occuper quelques personnes à la fois, mais au final, je n'ai personnellement lancer qu'une mission annexe de "localisation" pour un client extérieur à la Zone qui voulait connaitre la position des anomalies ainsi que de la base militaire dans la Forêt Rouge. Si tout le monde avait une carte vierge (enfin, les bandits et les milouf n'en avaient pas une par tête) au début du jeu, les bandits à qui j'ai demandé ça n'ont pas été capable de me mettre le camp militaire du bon coté de la Forêt (pas faute de leur avoir montré comment regarder la carte au début de la partie). Ce fut tout de même une mini mission amusante.
De même, des rumeurs circulaient sur certains solitaires, comme quoi machin aurait un artefact, ou que bidule aurait trouvé un gros paquet de fric dans une planque. De quoi centraliser les envie de tout le monde autour d'un seul joueur.
Il y avait aussi des anomalies sur le terrain, sous la forme d'un jeu de pioche (100 pièces de bois en 10cmx10cm dont la plupart causait la mort ou la blessure du Stalker) afin d'occuper les joueurs les plus téméraires Laughing .

S'ajoutait à cela un fil conducteur concernant la présence de mutant (moi) dans le secteur qui devait débuter dans l'apres midi, mais qui n'a pas pu aller plus loin qu'une première rencontre; dans la mesure ou le reste du jeu ne progressait pas ou très lentement nous avons préféré ne pas ajouter des tâches supplémentaires aux joueurs, et avons essayer des les aguiller au mieux afin que les objectifs principaux avancent de manière plus efficace.

Résultats à la fin de la partie, les militaires ont identifier et arrêter le chef bandit (nous avons tronqué la partie collecte de preuves, car trop longue à mettre en oeuvre). Les bandits ont récupérer le décodeur, ont réussi à l'alimenter mais n'ont pas récupérer la carte mémoire. Un groupe de quatre solitaire a réussi a sortir les information interressante des rumeurs et a pu trouver l'Espoir de Strelok.

Les constats que j'ai pu faire pendant et à la fin de la partie, c'est avant tout qu'une OP typée GN met du temps pour se lancer réellement. Et par conscéquent il faut faire très attention à ne pas prévoir de quêtes ou d'objectifs trop long à remplir. Les notres l'étaient totalement; nous aurions pu retirer un gros tier des choses que nous avions prévu cela aurait peut être été encore trop long pour une seule journée de jeu.
j'avais déjà fait l'expérience en organisant la partie d'Haloween 2010 de la TOP; une nocturne en petit commité dont la fin était envisagée vers 2h du matin... Elle avait fini vers 4h30 ~ 5h Shocked )
De même, je pense qu'en plus de voir trop grand pour le temps de jeu, l'objectif des solitaires était excessivement compliqué. Les rumeurs n'aidant pas forcément beaucoup, la plupart constatant l'apparence de l'artefact et non sa localisation, seule deux rumeurs étaient vraiment utiles (bien que les autres constituent au background, elles n'aide pas à trouver l'artefact, sauf s'il a déjà été sorti de sa cachette originelle; mais ce n'est arrivée qu'en toute fin de journée).
Il y a surement d'autres écueuils sur lesquels nous sommes tombés, mais actuellement je ne vois pas trop. Il y avait biensur des choses à optimiser au niveau de l'équilibrage, mais ce n'est que du reglage à ce niveau là.

Pour ceux que cela interresse, cette fois encore, le lien des feedback est ici. Les photos y sont linkées.


_______________________________________

Bon, je vais m'arrêter là pour le moment.
Ce post est surtout là pour aider éventuellement des "jeunes" orgas (niveau expérience, car je considère que c'est ce que nous sommes) au niveau de certaines erreur que nous nous avons commises lors de ces journées.
Celles ci se sont néanmoins très bien passées, et nous n'avons reçu aucun feedback négatif et tout le monde semblait content de la journée passée (quelques remarques normales sur l'équilibrage de certains joueurs, totalement justifiées, mais ils disaient avoir passer eux aussi une bonne journée).

Si jamais vous avez des questions concernant ces journées, soit parce que vous organisez quelque chose et que vous voulez savoir coment certaines choses en particulier se sont passées, soit parce que vous êtes curieux, n'hesitez pas une seconde. Ce message avait aussi pour but de montrer que le gn-soft Stalker bouge un peu, donc n'hesitez pas, je serais ravi de vous aider ! Wink


Dernière édition par Sadsax le Jeu 12 Mai - 18:50, édité 13 fois
avatar
Sadsax

Messages : 2
Date d'inscription : 13/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OPs Stalker de la TOP (2010 et 2011) - Debrief par un orga

Message  Sadsax le Jeu 12 Mai - 18:51

Hop, post fini pour le moment ! J'en ai marre d'ecrire What a Face
avatar
Sadsax

Messages : 2
Date d'inscription : 13/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OPs Stalker de la TOP (2010 et 2011) - Debrief par un orga

Message  Gladiateur le Sam 14 Mai - 9:15

Merci pour ces retours Sadsax. Dragou, qui a été pendant quelques temps avec ton équipe, est avec nous coté orga. J'ai eu le plaisir de rencontrer quelques uns de vous dans un restaurant il y a quelques années, avec Dragou.
avatar
Gladiateur
Orga

Messages : 230
Date d'inscription : 03/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: OPs Stalker de la TOP (2010 et 2011) - Debrief par un orga

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum